Les coulisses de la création d'un nouveau millésime Batiprix

 

Toute l'année, une équipe dédiée actualise la Bibliothèque d’ouvrages Batiprix.

Une fois par an, cette Bibliothèque est figée afin de publier un nouveau millésime. Des mises à jour trimestrielles sont également disponibles sur la solution Batiprix Web.

Yannick HAMAIDE, expert en économie de la construction chez Batiprix depuis plus de vingt ans, nous explique comment s’organise l’activité de mise à jour de la Bibliothèque Batiprix.

 

 

Yannick, pourrais-tu nous expliquer les grandes étapes de la publication du millésime ?

Tout au long de l’année, nous mettons à jour toute la nomenclature, et tous les éléments composant les ouvrages (matériaux et main-d’œuvre).

Une date butoir est fixée en début de chaque année pour la publication du  nouveau millésime et son dépôt à la Bibliothèque Nationale de France (BnF).

Le nouveau millésime est dans un premier temps publié sur les supports digitaux puis imprimé sur les Bordereaux papier en septembre.

 

 

Quels éléments mettez-vous à jour ?

Nous actualisons tout d’abord la nomenclature qui structure la Bibliothèque autour de 23 corps d’état. Chaque corps d’état est structuré en chapitres, familles, sous-familles et éventuellement des sous-sous familles.

Nous faisons évoluer cette nomenclature en continu, selon les tendances et normes de la construction.

Par exemple, pour le millésime 2022, nous avons créé une sous-famille d'ouvrages d’isolant pour contre-cloison. Nous avons mis en avant les matériaux biosourcés, tels que la laine de chanvre, le lin ou le coton.

Tous les ouvrages sont également actualisés. Nous ajustons tous les éléments du déboursé sec, à savoir les quantitatifs unitaires, les coûts des matériaux et de la main-d’œuvre. Nous adaptons les descriptifs des ouvrages en fonction des caractéristiques des ouvrages, de l’évolution des matériaux ou des techniques de pose. 

Tout au long de l’année, nous effectuons également une veille technologique et règlementaire en continu.

Nous supprimons les matériaux interdits, polluants et les remplaçons par de nouveaux, plus performants et en phase avec la réglementation.

 

 

Comment mettez-vous à jour les matériaux ?

Nous les actualisons au fur et à mesure des parutions des catalogues-tarifs des fabricants et distributeurs.

Des moyennes de prix sont faites sur les fournitures équivalentes provenant de différents fournisseurs pour professionnels. Ainsi, la bibliothèque Batiprix reste neutre de toute publicité ou nom de marque. Sur les prix publics conseillés, nous appliquons une remise régulièrement accordée aux artisans et entreprises de travaux. Elle varie selon les produits, les marques et les quantités commandées.

Les quantités de matériaux sont celles réellement nécessaires à la mise en œuvre des ouvrages y compris les chutes et les pertes.

Nous travaillons chaque année en collaboration avec plusieurs professionnels de la construction afin de collecter ces données.

 

 

Qu’en est-il de la main-d’œuvre ?

Nous actualisons les taux horaires de main-d’œuvre avant la publication de chaque millésime. Ils sont basés sur les salaires minimums légaux, actualisés avec le dernier indice-index des salaires régionaux effectifs moyens des ouvriers du BTP.

Sur une base de 35 heures hebdomadaire, le taux horaire de main-d’œuvre inclut les temps improductifs, les indemnités journalières (repas, transport) et les charges salariales.

Des bureaux d’études et entreprises du bâtiment spécialisés dans chaque corps d’état nous accompagnent pour déterminer les temps unitaires de mise en œuvre des ouvrages.

 

 

Je découvre le millésime 2022 sur Batiprix Web